Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 18:55

 

A la maternité des Lilas, une équipe soudée de médecins, de sages-femmes et de tous-les-autres-que-sans-eux-rien-ne-serait-possible se bat de façon imaginative pour la reconstruction de son outil de travail

 

 

http://www.liberation.fr/societe/2013/06/12/a-cause-de-marisol-touraine-j-accouche-dans-la-rue_910283

 


http://www.youtube.com/watch?v=h-cLeokUWjA


 
La chanson de Catherine Ringer pour la maternité des Lilas:
Repost 0
Published by usagers-des-lilas - dans gestion de la maternité
commenter cet article
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 08:20

Côme Nesterowski  est aide-soignant dans un hôpital public de l'Ouest de la France. Il a réalisé (entre autres) une vidéo de la manifestation pour la Santé qui se déroulait le samedi 15 juin 2013 à Paris.

Cette vidéo est accessible à l'adresse suivante:

 

http://www.youtube.com/watch?v=ffWeslWyMJM&feature=youtu.be

 


 
Repost 0
Published by CHOCS9CUBE - dans association CHOCS9cube
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 18:45

   

Départ prévu vers 13h30 de Bastille vers Nation,

par le Faubourg St Antoine

Rassemblement à partir de 10h30 à l’Hôtel Dieu

 

Liste des Signataires :

Act Up-Paris, Act Up-Sud Ouest, AMUF, ATTAC France, CADAC, Collectif 20°-Tenon,

Comité de soutien au Dr Poupardin, Convergence des collectifs de défense et de développeme

nt des services publics, Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, Femmes égalité, La santé n'est pas une marchandise, Manifeste des Médecins Solidaires, COSS 33 ( Coordination Santé Solidarité Gironde), Réseau éducation populaire, Résistance sociale, UNRPA, Union Nationale des Groupements Mutualistes Solidaires, Fédération CGT santé et action sociale, Fédération Sud santé sociaux, Syndicat de la médecine générale, Syndicat National des Chirurgiens-Dentistes de centre de santé, Union fédérale Sud protection sociale, Union Syndicale des Médecins de centre de santé, Union syndicale de la psychiatrie, Union syndicale Solidaires…etc…

Soutiens :

Alternatifs, Fase, GA, GU, NPA, PCF, PCOF, PG, République et socialisme…etc…

 

Appel national :

La Santé, l’Action sociale, la Protection sociale malades des plans d’austérité ! Il est urgent d’agir !

Chaque jour, de plus en plus de gens renoncent aux soins, les droits sociaux sont bafoués, les prises en charge du handicap et de la perte d’autonomie deviennent inaccessibles.

Parce que nous refusons :

-Les suppressions d’emplois, la dégradation des conditions de travail qui mettent sous pression les

professionnels et aggravent les délais d’attentes et les conditions d’accueil et de soin

-L’étranglement financier des structures

-Les restructurations, les fermetures d’établissement et de services hospitaliers, sociaux et médicosociaux

-Les déserts médicaux

-La marchandisation de la santé et du social

-Les dépassements d’honoraires, les franchises, les déremboursements et les forfaits

-Les prédateurs financiers qui spéculent sur la santé et le vieillissement de la population au

détriment des usagers et des conditions de travail des salariés.

Nous exigeons :

-Un grand service public de la santé et de l’action sociale.

-Le retour à une protection sociale, ouverte à toute la population, basée sur le principe « chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins »

-Une réponse à tous les besoins sociaux pour mettre fin à toutes les formes d’exclusion

-L’accès à des soins de qualité pour toutes et tous partout de façon permanente

-L’arrêt immédiat des restructurations et fermetures pour en finir avec la loi HPST-Bachelot

-La défense et l’amélioration des statuts et des conventions collectives

-Des emplois plus nombreux et qualifiés répondant aux besoins

Nous appelons à participer massivement à la manifestation nationale unitaire à Paris le

samedi 15 juin,

Toutes et tous ensemble

Pour un financement de la protection sociale et de la sécurité sociale à la hauteur des besoins, pour un grand service public de santé et d’action sociale!

 

Repost 0
Published by Association LaSantéUnDroitPourTous - dans tribune des associations
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 09:26

Laurence Cohen, orthophoniste, est conseillère régionale d’île de France, sénatrice du Val-de-Marne, membre du groupe communiste républicain et citoyen (CRC) et de la commission des affaires sociales du Sénat.

Préoccupée par la « souffrance » de l'hôpital et de ses personnels, attribuée aux difficultés de financement des hôpitaux publics, elle a adressé une question  le 18 avril 2013 à la ministre de la santé concernant une éventuelle suppression de la taxe sur les salaires. La ministre le déconseille.

La question et la réponse de la ministre sont publiées au JO et rapportées à l'adresse suivante.

http://www.senat.fr/basile/visio.do?id=qSEQ13040093C&idtable=q270987

 

A propos de la sénatrice Laurence Cohen

http://www.senat.fr/senateur/cohen_laurence11031d.html

http://www.laurencecohen.fr/

Repost 0
Published by CHOCS9CUBE - dans gestion de l'hôpital
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 19:43

Comité de défense de l’hôpital André-Grégoire de Montreuil

Tous au rassemblement

Mercredi 12 juin à 11 heures

à l’Agence régionale de santé,

35, rue de la Gare, 75019 Paris (Porte d’Aubervilliers)

 

Depuis plusieurs mois maintenant, le comité de défense de l’hôpital A. Grégoire de Montreuil a collecté plus de 10 000 signatures sur la plateforme revendicative suivante :

  • Le maintien intégral de tous les services de l’hôpital ;
  • La réouverture des urgences chirurgicales de nuit et de week-end ;
  • Aucune suppression de postes ;
  • Des moyens pérennes pour fonctionner et investir ;
  • L’abrogation de la tarification à l’activité et de la loi Bachelot.

 

Aujourd’hui, la direction provisoire de l’établissement élabore un projet médical, base d’un « plan de retour à l’équilibre financier » qu’elle devrait soumettre à l’Agence régionale de santé d’ici la fin du mois de Juin. Ce plan de retour à l’équilibre, s’il prévoit une augmentation de l’activité de l’hôpital (pour répondre aux exigences de financement), ne prévoit en revanche ni la réouverture des urgences chirurgicales de nuit et de week-end, ni la création des postes nécessaires à cette augmentation de l’activité…

Comment ouvrir des lits en plus, augmenter l’activité,
sans personnels supplémentaires ?

Autant, nous pouvons acter positivement l’ouverture de lits en médecine interne, en cardio-logie, en néphrologie et en gériatrie aigüe, répondant aux besoins de la population ; autant nous ne pouvons admettre les « recherches d’économie » du côté des services prestataires internes, telle que la restauration, la pharmacie et le service consultations.

Ces annonces, confirmées aux personnels de l’hôpital jeudi 17 mai, sont lourdes de menaces : non, l’hôpital n’est pas sauvé ! Le déficit structurel est toujours de 15 millions d’euros. Oui, l’application de la loi Bachelot, de la «tarification à l’activité » met en péril l’avenir de notre hôpital, de ses services, de ses personnels…et donc de ses patients.

 

Le comité de défense de l’hôpital
a décidé d’organiser un rassemblement
MERCREDI 12 JUIN, À PARTIR DE 11 HEURES,
devant les portes de l’Agence régionale de santé,
35 rue de la gare, 75019 Paris,
afin d’y porter les pétitions collectées
et d’être entendu sur les exigences soutenues par 10 000 citoyens.

 

Pour la défense du CHI A. GRÉGOIRE,
toutes et tous au rassemblement !

 

Départ collectif Montreuil : 10 heures, Mairie de Montreuil

 

Repost 0
Published by Comité CH Montreuil - dans association CHOCS9cube
commenter cet article
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 08:03

La directrice du Groupe hospitalier public du sud de l'Oise (GHPSO, hôpital de Creil-Senlis) a décidé la suspension d'exercice des fonctions de chef de service pour le Docteur Loïc Pen, médecin urgentiste à l'hôpital de Creil.

 

En pointe dans le mouvement de protestation contre les restrictions budgétaires à l'hôpital de Creil, le Docteur Loïc Pen paye-t-il le prix de son engagement?

http://www.courrier-picard.fr/region/l-urgentiste-loic-pen-suspendu-a-l-hopital-de-creil-ia190b0n54335

 

Il existe une pétition en ligne pour demander l'arrêt des sanctions:

http://www.petitions24.net/je_soutiens_le_docteur_loic_pen

 

Les élus de diverses sensibilités politiques ont rédigé un appel pour l'annulation des sanctions envers le médecin urgentiste (20 mai 2013):

http://www.humanite.fr/fil-rouge/appel-delus-pour-la-fin-des-sanctions-contre-le-docteur-loic-pen

 

Le texte de l'appel des élus pour la fin des sanctions contre le médecin urgentiste est en ligne à l'adresse suivante:

http://www.humanite.fr/sites/default/files/pdf/2013/appel_loic_pen_2013.pdf

 

Repost 0
Published by CHOCS9CUBE - dans gestion de l'hôpital
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 20:19

 

La Coordination nationale, membre de NSED-Notre Santé En Danger, appelle tous ses comités et tou-te-s ses sympathisant-e-s à se joindre à la mobilisation unitaire du samedi 15 juin 2013.

Départ prévu entre 13h et 14h. L'heure précise et le lieu vous seront donnés ultérieurement. Mais retenez déjà la date.

 

Voici la liste actuelle des organisations qui y appellent :

 

Signataires : Act Up-Paris, Act Up-Sud Ouest, ATTAC France, CADAC, Collectif 20°-Tenon, Comité de soutien au Dr Poupardin, Convergence des collectifs de défense et de développement des services publics, Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, Femmes égalité, La santé n'est pas une marchandise, Réseau éducation populaire, Résistance sociale, UNRPA, Fédération CGT santé et action sociale, Fédération Sud santé sociaux, Syndicat de la médecine générale, Syndicat National des Chirurgiens-Dentistes de centre de santé, Union Nationale des Groupements Mutualistes Solidaires, Union Syndicale des Médecins de centres de santé,  Union syndicale de la psychiatrie-USP, Union syndicale Solidaires...


Soutiens : Alternatifs, Fase, GA, GU, NPA, PCF, PCOF, PG, République et socialisme...
 
Appel national :

La Santé, l’Action sociale, la Protection sociale malades des plans d’austérité ! Il est urgent d’agir !
Chaque jour, de plus en plus de gens renoncent aux soins, les droits sociaux sont bafoués, les prises en charge du handicap et de la perte d’autonomie deviennent inaccessibles.
Parce que nous refusons :
- Les suppressions d’emplois, la dégradation des conditions de travail qui mettent sous pression les professionnels et aggravent les délais d’attentes et les conditions d’accueil et de soin
- L’étranglement financier des structures
- Les restructurations, les fermetures d’établissement et de services hospitaliers, sociaux et médicosociaux
- Les déserts médicaux
- La marchandisation de la santé et du social
- Les dépassements d’honoraires, les franchises, les déremboursements et les forfaits
- Les prédateurs financiers qui spéculent sur la santé et le vieillissement de la population au
détriment des usagers et des conditions de travail des salariés.
Nous exigeons :
- Un grand service public de la santé et de l’action sociale.
- Le retour à une protection sociale, ouverte à toute la population, basée sur le principe « chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins »
- Une réponse à tous les besoins sociaux pour mettre fin à toutes les formes d’exclusion
- L’accès à des soins de qualité pour toutes et tous partout de façon permanente
- L’arrêt immédiat des restructurations et fermetures pour en finir avec la loi HPST-Bachelot
- La défense et l’amélioration des statuts et des conventions collectives
- Des emplois plus nombreux et qualifiés répondant aux besoins
Nous appelons à participer massivement à la manifestation nationale unitaire à Paris le samedi 15 juin,
Toutes et tous ensemble
Pour un financement de la protection sociale et de la sécurité sociale à la hauteur des besoins, pour un grand service public de santé et d’action sociale!

 

 

Repost 0
Published by coordination nationale - dans tribune des associations
commenter cet article
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 23:10

Cet article est le troisième volet d'une série de textes sur le thème de la réforme de l'hôpital.
Le lecteur aura avantage à prendre connaissance des deux précédents articles de cette série:

"Edouard Couty décrit "l'hôpital rêvé"
http://chocs9cube.over-blog.com/article-edouard-couty-decrit-l-hopital-reve-117381226.html

"Réformer l'hôpital, de la loi Evin de 1991 au "pacte de confiance" de 2013, une idée qui a la vie longue"
http://chocs9cube.over-blog.com/article-reformer-l-hopital-de-la-loi-evin-de-1991-au-pacte-de-confiance-de-2013-une-idee-qui-a-la-vie-lo-117433882.html

Le "pacte de confiance pour l'hôpital"

En septembre 2012, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, choisit Edouard Couty pour mener une grande mission de concertation sur l'hôpital afin d’y "rétablir la confiance", en vue de préparer pour 2014 une loi de santé publique permettant d'améliorer la loi HPST (Hôpital, Patient, Santé, Territoire, dite "loi Bachelot" de 2009), dont la rédaction sera confiée à un "comité de sages".

Cette "vaste concertation" présidée par Edouard Couty, appelée "Pacte de confiance pour l'hôpital", a été organisée en 3 groupes de travail: "redéfinir le service public hospitalier", "améliorer le dialogue social à l'hôpital et la gestion des ressources humaines", "revoir le fonctionnement et l'organisation de l'hôpital". Le rapport final de la mission a été remis à Marisol Touraine en mars 2013.

Malgré une lecture attentive de l'ensemble des documents référencés ci-dessous (intégralement accessibles sur le net), il n'est apparu aucun élément susceptible d'infléchir réellement les orientations données par la loi Bachelot de 2009 (HPST) et en particulier la toute puissance du Directeur d'établissement.

La participation démocratique des acteurs hospitaliers aux réunions institutionnelles, dans un esprit de confiance, de respect mutuel et de concertation est recommandée, mais il demeure "un seul pilote dans l'avion", dont la notation, la rémunération et l'avancement dépendent en partie de l'application des directives données par le directeur de l'agence régionale de santé, comme en dépend également une partie du financement de l'établissement. Il s'agit donc de faire appliquer ces directives, mais dans une bonne ambiance....
Aucune des questions qui fâchent n’est abordée frontalement : qu’il s’agisse de la coûteuse pléthore de l’encadrement dont les pratiques professionnelles ne sont jamais évaluées, de la dérive bureaucrato-technocratique de la vie hospitalière, de la multiplicité des commissions, sous-commissions, comités et autres assemblées, permettant un éparpillement et une réunionnite, quand une seule assemblée unissant médecins et autres personnels soignants ou associés serait bien plus efficace surtout dotée d’un droit de vote permettant de faire barrage aux éventuelles décisions inappropriées du directeur.

Pendant que l'on se concerte sur "la forme" idéale de la vie hospitalière, en Ile de France (comme ailleurs), Monsieur Claude Evin, ancien ministre, actuellement Directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile de France, en poste depuis avril 2010, s’occupe quant à lui du "fond" et poursuit activement la politique de restructuration hospitalière engagée par les précédents gouvernements.

Références

Historique des réformes hospitalières
http://www.irdes.fr/EspaceDoc/DossiersBiblios/HistoriqueReformesHospitalieres.pdf

Curriculum de Claude Evin
http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_%C3%89vin

Le "pacte de confiance"

http://www.sante.gouv.fr/le-pacte-de-confiance-avec-les-hospitaliers.html

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/pacte_de_confiance_-_rapport_de_synthese.pdf

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/pacte_de_confaince_-_intervention_Marisol_Touraine_-_remise_rapport_Couty.pdf

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/pacte_de_confiance_-_dossier_de_presse_rapport_Couty.pdf

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/pacte_de_confiance_-_rapport_final_groupe_1.pdf
http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/pacte_de_confiance_-_rapport_final_groupe_2-3.pdf
http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/pacte_de_confiance_-_rapport_final_groupe_3.pdf

L'avis de l'intersyndicale du 15 mai 2013

Les organisations syndicales des personnels et des médecins hospitaliers (AMUF, CGT Santé, FO, SNMH FO, SNPI, CFE CGC et SUD Santé Sociaux) se sont rencontrées en intersyndicale le 15 mai 2013 et ont rédigé un communiqué concernant le "Pacte de confiance".
http://sud-sante.org/IMG/pdf/cp_279_les_organisations_communiquent_suite_a_l_intersyndicale_du_15_mai_2013_avec_contact.pdf



Repost 0
Published by CHOCS9CUBE - dans gestion de l'hôpital
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 20:40

2013 sera-t-elle l'année de tous les malheurs pour la chirurgie publique dans notre bassin de vie?

 

Après la fermeture du service de stérilisation centrale en février, le mois d'avril est endeuillé par le départ inopiné et prématuré du Docteur Alcide Thognon, praticien hospitalier en chirurgie digestive, qui exerçait les fonctions de chef de service depuis le départ en retraite du Docteur Régine Richer.

 

Quel meilleur outil de destruction des équipes que la désignation du chef de service par le directeur.

Les rivalités déjà vives parmi le corps médical sont soigneusement attisées par ce type de nomination où en général l'arbitraire le plus absolu prévaut, les médecins d'une équipe étant par définition des "pairs" jouissant d'une indépendance professionnelle et d'un plein exercice, responsables de façon pleine et entière vis à vis des patients qu'ils prennent en charge, si bien que la désignation de l'un comme "chef" a pour conséquence immédiate le mécontentement de tous les autres.

 

Alcide avait accepté cette nomination et avait rempli très honorablement son rôle en sous estimant toutefois la déception et le ressentiment que susciterait l'absence de véritable concertation préalable à cette désignation. En effet chacun des trois praticiens titulaires en fonction au moment du départ du Dr Richer avait de bonnes raisons d'espérer mériter la distinction suprême de la part du Directeur. Dans ces conditions, seule une négociation menée simultanément et loyalement avec les trois hommes aurait pu déboucher sur une solution acceptable par tous.

 

Ayant depuis longtemps perçu le péril de la situation, j'avais entrepris auprès de chacun d'eux, qui étaient tous les trois des collègues très appréciés, un genre de psychothérapie (mon mari dirait "une psychothérapie à balles 2"), pour leur faire comprendre la nécessité de rester unis. Je leur avais dit qu'à l'institut Gustave Roussy où j'ai travaillé plusieurs années, le problème des égos avait été magnifiquement résolu en confiant à chacun des praticiens la "chefferie de quelque chose" (chef de l'estomac, chef de l'utérus, chef du foie.....). Je leur avais même proposé de devenir leur chef de service! (Le fait que je sois gynécologue n'aurait pas du empêcher la chose car dans la doxa du "new public management" il n'y a pas besoin de connaître le métier pour devenir responsable, ainsi un médecin (c'est à dire un non-chirurgien) occupe-t-il actuellement la responsabilité du "pôle chirurgie"). Mais comme toujours, personne ne m'avait écoutée.....

 

Bref, ambiance calamiteuse, coups bas et peaux de bananes, sur fond de restriction budgétaire et de "storytelling management " à propos du soi-disant "déficit du pôle chirurgie", ("les chirurgiens ne sont pas assez productifs", "les chirurgiens coûtent chers", "les chirurgiens....."), "déficit" dont l'existence même est tout à fait hypothétique ainsi que le démontre un travail effectué par mes soins mettant en lumière de sérieux problèmes méthodologiques quant à la réalisation de la "comptabilité analytique".

 

Le Docteur Thognon a préféré quitter discrètement  le navire, et son engagement inconditionnel et total pour le service public lui a fait choisir d'aller faire bénéficier de son très grand talent nos voisins du 95, heureux habitants de Gonesse!

 

C'est avec une grande tristesse  et au nom de tous ceux qui ont travaillé avec toi toutes ces années et qui ont apprécié ta compétence, ta gentillesse et ta disponibilité, que je veux très solennellement te dire merci, toi qui a refusé le traditionnel "pot de départ" et le verre de l'amitié.

 

Le collectif CHOCS9cube s'occupe de rétablir la confiance, le respect mutuel et la crédibilité de notre établissement. Quand on aura réussi, c'est sûr, tu n'auras qu'une envie:

REVENIR!

 

FP

 

http://chocs9cube.over-blog.com/article-sous-traitance-de-l-activite-de-sterilisation-de-l-hopital-de-montfermeil-entre-gachis-gaspillage-112805422.html

 

http://chocs9cube.over-blog.com/article-gestion-hospitaliere-et-conduite-du-changement-le-storytelling-management-qu-est-ce-que-c-est-117208643.html

Repost 0
Published by la présidente - dans association CHOCS9cube
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 20:43

En 1988, François Mitterrand est réélu et entame son deuxième septennat. Il confie la charge de premier ministre à Michel Rocard. Le gouvernement Rocard confie la responsabilité de la Solidarité, de la Santé et de la Protection sociale à Monsieur Claude Evin.
Le projet d'élaborer une nouvelle grande loi hospitalière est envisagé, la dernière grande loi hospitalière remontant à 1970, les diverses adaptations ayant été ensuite faites sous forme de lois DMOS ("diverses mesures d'odre social").
Edouard Couty qui fait partie du cabinet de Claude Evin est alors chargé de présider une large mission de concertation mise en place dès octobre 1989.
Selon Didier Tabuteau à l'époque directeur adjoint du cabinet de Claude Evin (Réf.  "Les contes de Ségur. Les coulisses de la politique de santé (1988-2006), D. Tabuteau, Ed. Ophrys, Paris 2006, page 287), Edouard Couty est "sous des allures d'ours débonnaire, un expert respecté et un homme de dialogue, héraut de l'hôpital public et interlocuteur apprécié de l'hospitalisation privée, qui fait l'unanimité (...). La mission de concertation procède à plus de 150 auditions et effectue une trentaine de déplacements en région et remet en avril 1990 au ministre un rapport formalisant les propositions (...). La concertation se poursuit avec les représentants du monde hospitalier et leurs partenaires puis avec le cabinet du ministre, et la direction des hôpitaux. Le projet de texte est soumis aux organisations professionnelles et syndicales, au conseil supérieur des hôpitaux, au conseil supérieur de la fonction publique hospitalière, à la caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés, au conseil économique et social, au conseil d'état. Le projet de loi, ainsi examiné sous toutes les coutures, est soumis au conseil des ministres en décembre 1990 et déposé sur le bureau de l'Assemblée Nationale au nom du premier ministre par Claude Evin et Bruno Durieux qui vient d'être nommé ministre délégué à la santé".
Le texte de la "loi Evin sur l'hôpital" de 1991 est organisé autour de 4 axes: ouvrir l'hôpital sur son environnement, revoir le fonctionnement interne des établissements en ouvrant la possibilité de regrouper des services en "département" et en instituant un service de soins infirmiers, faire évoluer la carte sanitaire vers les "schémas d'organisation sanitaire", harmoniser les modes de financement entre le secteur public et le privé.
Le débat parlementaire s'engage en avril 1991 mais un mois plus tard, François Mitterrand décide un remaniement ministériel: Michel Rocard est remplacé par Edith Cresson. Claude Evin n'est pas reconduit aux affaires sociales. La "loi Evin sur l’hôpital" est néanmoins adoptée le 31 juillet 1991 sous l'égide de Jean-Louis Bianco et Bruno Durieux.

 

Le temps a passé et les lois hospitalières se sont  multipliées à un rythme accéléré.
Il y a eu les ordonnances Juppé de 1996, la loi de 2002 sur les droits des patients, le plan "Hôpital 2007" (en 2002), la réforme de 2003, la "nouvelle gouvernance" de 2005, le plan "Hôpital 2012" (en 2007) et enfin la loi "Bachelot" (loi HPST) de 2009.


En septembre 2012, Marisol Touraine qui est depuis le 16 mai 2012 la ministre des Affaires sociales et de la Santé dans le gouvernement de Jean-Marc Ayrault, choisit Edouard Couty pour mener une grande mission de concertation sur l'hôpital pour y "rétablir la confiance" en vue de préparer une loi permettant d'améliorer HPST.


http://www.irdes.fr/EspaceDoc/DossiersBiblios/HistoriqueReformesHospitalieres.pdf


Claude Evin  plusieurs fois ministre, était déjà à l'origine en janvier 1991 de la "loi Evin": loi n°91-32 du 10 janvier 1991 relative à la lutte contre le tabagisme et l'alcoolisme. Il est actuellement le Directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile de France, en poste depuis avril 2010.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_%C3%89vin

Repost 0
Published by CHOCS9CUBE - dans gestion de l'hôpital
commenter cet article

Présentation

  • : CHOCS9CUBE
  • CHOCS9CUBE
  • : Le blog du collectif hospitalier pour l'optimisation concertée des soins dans le bassin de vie Montfermeil/ Clichy sous bois , "CHOCS9 cube" est né. CHOCS9cube est une association loi de 1901 dont l'ambition est de mettre en commun toutes les intelligences, sensibilités, imaginations, connaissances et énergies de notre territoire pour soutenir l'hôpital de Montfermeil
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens