Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 23:13

Qui n'a pas remarqué la présence antillaise et réunionnaise nombreuse au sein de l'hôpital?
Le fruit du hasard?
L'altruisme incommensurable de ces doudous?
On comprendra beaucoup de choses en découvrant ou redécouvrant la série documentaire diffusée l'année dernière à la télévision appelée "Noirs de France" qui donne la parole aux acteurs et héritiers de cette histoire. Celle-ci, pourtant ancienne, devient visible à partir de l'exposition universelle de 1889. Le récit traverse deux conflits mondiaux, la colonisation, les indépendances et les migrations venues des Antilles, d'Afrique, de l'Océan Indien ou encore de Nouvelle-Calédonie, et évoque l'influence afro-américaine depuis l'entre-deux-guerres.
On découvre la géniale idée de Michel Debré (http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Debr%C3%A9): le BUMIDOM qui permet de régler simultanément le "problème de la surpopulation" des DOM et du manque de main d'oeuvre dans la métropole des Trente Glorieuses où les hôpitaux poussent comme des champignons et ont tellement besoin de "petites mains", déshabillant Pierre pour habiller Paul et nous faisant ainsi penser à d'autres grands visionnaires de notre temps. 
 
"Noirs de France"
partie 1

http://www.dailymotion.com/video/xt1uo3_noirs-de-france-1-3-le-temps-des-pionniers-1889-1940_news
partie 2
http://www.youtube.com/watch?v=7gPhLcwuIHM&feature=watch-vrec
partie 3  (incomplète)
http://www.ina.fr/video/CPD12000623/noirs-de-france-1975-a-nos-jours-le-temps-des-passions.fr.html

BUMIDOM (Bureau pour le développement des migrations dans les départements d'outre-mer)
http://www.youtube.com/watch?v=W9ebpGRp40g

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bureau_pour_le_d%C3%A9veloppement_des_migrations_dans_les_d%C3%A9partements_d%27outre-mer
On consultera également les chansons du groupe réunionnais Ziskakan

    "Bimidom, bimidom ou vol nout bann frer
    Bimidom, bimidom ramas pa manter
    Bimidom, bimidom ou fé mal nout ker
    Bimidom, bimidom na kas ton bann fer"

    ("Bumidom, Bumidom, tu nous voles nos frères
    Bumidom, Bumidom, ne mens pas
    Bumidom, Bumidom, tu fais mal à nos cœurs
    Bumidom, Bumidom, nous casserons tes fers")

Repost 0
Published by CHOCS9CUBE - dans ressources humaines
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 11:03

Le directeur de l'agence régionale de santé d'Ile de France (ARS), Monsieur Claude Evin, s'apprête à autoriser le contrat de sous traitance de l'activité de stérilisation  de l'hôpital de Montfermeil conclu entre les directions de l'hôpital de Montfermeil et de l'hôpital d'Aulnay-sous-bois (CH Ballanger), à l'initiative du directeur de l'hôpital de Montfermeil.

La direction de l'hôpital de Montfermeil a établi avec le CH Ballanger un contrat de sous-traitance de l'activité de stérilisation de l'ensemble des instruments chirurgicaux qui étaient jusqu'à présent lavés et stérilisés sur place à l'hôpital de Montfermeil dans le service de stérilisation centrale, au motif de supprimer ce service pour "libérer de la place pour agrandir le service d'accueil des urgences".

Les instruments chirurgicaux devront néanmoins être décontaminés, lavés, tracés informatiquement et préparés en conteneurs et armoires avant leur départ qui s'effectuera 2 ou 3 fois par jour (en semaine) à heure fixe vers l'hôpital d'Aulnay situé à une dizaine de kilomètres en région urbaine et encombrée, où ils seront tracés, relavés, recomposés en boîte, stérilisés, conditionnés en armoires puis réacheminés vers l'hôpital de Montfermeil après avoir parcouru une autre dizaine de kilomètres en région urbaine en sens inverse.
 
Pour limiter les risques liés à la perte de l'autonomie de l'établissement, on aura massivement recours aux instruments chirurgicaux à usage unique, coûteux, encombrants et générateurs de déchets et on devra augmenter les stocks d'instruments chirurgicaux restérilisables, le risque étant qu'en cas d'urgence une boîte d'instruments nécessaire pour pratiquer une intervention ne soit pas disponible et que le malade ne puisse pas être opéré aussi rapidement que son cas le nécessite.

Ce projet antiécologique entraîne un surcoût en terme de coût d'exploitation incontestable et reconnu par la direction elle même, estimé entre 300 000 et 500 000 euros par an, l'origine du  surcoût étant directement lié au transport des instruments d'une part et d'autre part à la nécessité de maintenir à l'hôpital de Montfermeil une équipe de stérilisation, chargée de la préparation avant envoi et de la réception des instruments, le seul "bénéfice" étant de laisser disponible la place occupée actuellement par le service de stérilisation qui fonctionnait de manière satisfaisante, l'Inspection pharmaceutique  de l’ARS ayant néanmoins recommandé une rénovation des locaux de stérilisation à moyenne échéance.

Pour tenter de minimiser ce surcoût, la direction de Montfermeil a demandé à ce que le transport des instruments soit à charge du prestataire d'une part et d'autre part a sous dimensionné en surface en équipement et en personnel l'équipe de stérilisation devant demeurer à Montfermeil pour la préparation-réception des instruments.

La surface des anciens locaux de la stérilisation ainsi "récupérée" permettra une extension de 250 m2 des locaux du service d'accueil des urgences situés en continuité territoriale directe, ce qui sera très insuffisant pour régler la complexe problématique de l'accueil des urgences.

Deux pétitions pour repousser ce projet ont été adressées à la direction de l'hôpital de Montfermeil en mai 2011 puis novembre 2011 et signées par une centaine de soignants qui demandaient à ce que le service de stérilisation soit déplacé pour laisser la place d'agrandir les Urgences, mais reconstruit dans l'enceinte de l'hôpital.
Le directeur a fait valoir que l'activité de stérilisation de l'instrumentation chirurgicale était une "activité logistique de support" dont "l’externalisation ne constitue pas une décision stratégique", la "mutualisation des fonctions-support" étant par ailleurs une "démarche encouragée par l'ARS".

La décision du directeur a été inflexible et n'a fait l'objet d'aucun vote car la loi HPST dite "Bachelot" de 2009 permet au directeur de faire fermer le service de stérilisation sans approbation des instances internes de l'établissement. Selon ses propres mots : "il est heureux que la loi HPST ait permis au directeur de prendre, en dernier ressort, une décision au-delà des intérêts catégoriels".
L’appel d’offre concernant "la prise en charge de l’activité  de stérilisation  de l’hôpital de Montfermeil" a été publié en janvier 2012.

Les soignants les moins résignés se sont alors constitués en collectif de défense (CHOCS9cube) pour se manifester auprès de l'ARS et ont écrit deux courriers en mars et mai 2012 à Claude Evin qui doit donner un accord formel pour autoriser le contrat, sans réponse à ce jour.

C'est l'hôpital Ballanger d'Aulnay qui a été retenu pour prendre en charge l'activité de stérilisation de l'hôpital de Montfermeil .

Le CH Ballanger, totalement néophyte en matière de sous traitance de stérilisation et ne possédant pas la capacité de prendre en charge un volume d'instruments à stériliser équivalent à celui qu'il devait déjà gérer pour sa propre équipe chirurgicale (1000 mètres cubes annuels chacun), a du agrandir notablement ses locaux et acheter les laveurs et autoclaves nécessaires. C'est donc le CH Ballanger qui a construit et aménagé ce que demandaient les soignants de Montfermeil pour leur propre équipe chirurgicale. Le CH Ballanger aura par ailleurs recours à une société privée de transport pour faire les navettes entre les deux établissements.

Néanmoins le CH Montfermeil a du investir des sommes importantes pour être en mesure de mettre en place cette sous-traitance : il a fallu construire une salle de préparation des instruments avant envoi, une "gare de départ" et une "gare d’arrivée" et également augmenter considérablement l’arsenal d’instruments, faire graver pour identification l’ensemble de l’arsenal, acheter d’innombrables conteneurs de transport  et  informatiser l’ensemble des processus avec une informatique compatible avec celle de Ballanger. Si bien qu’on estime à plus de 1,2 million  d’euros le budget d’investissement de Montfermeil pour sous traiter alors que l’on avait obtenu un devis permettant de reconstruire la stérilisation de Montfermeil pour 1,7 million d’euros, ces sommes étant à comparer avec les 140 millions d’euros de recettes annuelles d'exploitation de l’établissement, recettes liées en grande partie à l'activité chirurgicale et interventionnelle.

En alourdissant ainsi le fonctionnement de la stérilisation de Ballanger qui a du recruter des agents pendant que ceux de Montfermeil étaient dispatchés dans les services, cette sous traitance fragilise l'équipe chirurgicale de Ballanger comme elle rend vulnérable l'équipe chirurgicale de Montfermeil, « transport-dépendante », les deux établissements étant solidairement paralysés en cas de fermeture temporaire de la stérilisation d’Aulnay (contamination microbienne, inondation….)

Ce projet qui détruit une équipe et un savoir faire et affaiblit l'offre chirurgicale du bassin de Montfermeil déjà fragilisée par les difficultés de la clinique Vauban et le départ de l'hôpital de Lagny vers Jossigny, antiécologique, complexe et générateur d'un surcoût démontré, sera pour les quatre prochaines années un cauchemar pour les deux équipes chirurgicales de Montfermeil et d'Aulnay, tout en ne réglant pas le problème de l'accueil des urgences.

Le projet ayant reçu l'approbation de l'Inspection pharmaceutique de l'ARS qui "juge sur la forme et pas sur le fond" (dixit), l’autorisation du directeur de l'ARS est attendue dans les jours qui suivent.
 
A moins d'un sursaut de clairvoyance en particulier à l'égard du droit de la population du bassin de Montfermeil/Clichy-sous-bois a accéder à des soins chirurgicaux publiques de proximité et de qualité, il ne restera plus ensuite que la "mise en place" de cette sous-traitance, prévue pour se faire en janvier 2013.

Repost 0
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 11:51

L’avenant n°8 à la "convention médicale" ("convention nationale organisant les rapports entre les médecins libéraux et l'Assurance maladie, signée le 26 juillet 2011)  a été signé le 25 octobre 2012 par l'UNCAM (Union Nationale des Caisses d'Assurance Maladie) représentée par son directeur général Frédéric van Roekeghem, l'UNOCAM (Union Nationale des Organismes Complémentaires d'Assurance Maladie) représentée par son président Fabrice Henry, la CSMF (Confédération des Syndicats Médicaux Français) représentée par son président Michel Chassang, le SML (Syndicat des Médecins Libéraux: président Christian Jeambrun) et MG France (Fédération Française des Médecins Généralistes présidée par Claude Leicher).

Voici ce qu’il faut en retenir :

Revalorisation du secteur 1.
Près de 500 millions d’euros pour la revalorisation des tarifs du secteur 1 dont 2/3 financés par les caisses et 1/3 par les complémentaires santé.
Ces revalorisations commenceront à s’appliquer dès le 1er juillet 2013.

Le secteur 2 est préservé.
Les médecins installés en secteur 2 devront désormais appliquer les tarifs opposables de la sécurité sociale pour les patients bénéficiaires de "l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé" (ACS).

La liberté d’installation est intacte.

Les pratiques tarifaires excessives sont sous surveillance.
Le caractère « excessif » sera apprécié non pas acte par acte mais au regard de la pratique globale du médecin, en tenant compte, notamment, de la fréquence des actes par patient, du lieu d’implantation du cabinet et de la spécialité. 
Le taux de 150% (soit 2 fois et demi le tarif opposable) n’est qu’un indicateur parmi d’autres qui figure seulement dans le préambule et pas dans l’article concerné de la convention, il n’est pas un plafond, ce qui a vivement été contesté par les associations de patients. Les commissions paritaires régionales, où siègent les syndicats signataires de la convention médicale ont donc toute latitude pour décider s’il y a « dépassement abusif » ou non, en particulier en tenant compte des spécificités locales dont Paris et certaines grandes villes.

Un "contrat d’accès aux soins" incitatif et non obligatoire est proposé.
Les médecins de secteur 2 dont les compléments d’honoraires sont inférieurs à 100 % du tarif opposable de la sécurité sociale peuvent s’ils le souhaitent signer un "contrat d’accès aux soins" avant le 1er juillet 2013. Avec le "contrat d’accès aux soins" les médecins bénéficient de toutes les majorations du secteur 1 et des revalorisations tarifaires prévues pour le secteur 1, d’avantages sociaux et d’un meilleur remboursement de tout ou partie des compléments d’honoraires par les complémentaires santé. Ils s’engagent à appliquer des compléments d’honoraires limités à 100 % du tarif opposable (soit 2 fois le tarif opposable), à les maintenir à leur niveau habituel pendant les 3 années du contrat, et à conserver la part d’activité réalisée au tarif opposable de la sécurirté sociale par rapport à 2012 (urgences, CMU et bénéficiaires de l’ACS ).
Les anciens chefs de clinique "bloqués" en secteur 1 pourront accéder au "contrat d’accès aux soins" et donc facturer des compléments d’honoraires.Toutes les spécialités sont concernées.

Décotes tarifaires : elles seront modérées et bloquées pour trois ans.
Tous les ans depuis 2008, la loi de finance pour la sécurité sociale impose des baisses tarifaires des actes codifiés selon la CCAM (Classification Commune des Actes Médicaux) qu'il n'est pas possible de discuter dans le cadre de la convention médicale car ce dossier est traité entre le gouvernement et le parlement.
L’accord conclu avec les pouvoirs publics dans cet avenant n° 8, fixe les tarifs pour les 3 prochaines années (en baisse progressive) et assure qu'il n'y aura pas de baisse supplémentaire au cours de ces 3 années.

On pourra consulter les 65 pages du fac similé de l'avenant n° 8 à l'adresse suivante (entre autres):
http://www.csmf.org/upload/File/Conv_med/2012/avt_8_signe_comp_hono.pdf

Et les intéressants commentaires du SMG (Syndicat de la Médecine Générale) présidé par Didier Ménard, médecin généraliste à la cité Franc-Moisin de Saint Denis (93) à l'adresse suivante:
http://www.smg-pratiques.info

On pourra en savoir plus sur "Rocky" à l'adresse suivante:
http://www.lemonde.fr/sante/article/2012/10/08/rocky-le-ministre-bis-de-la-sante_1771640_1651302.html

Les amateurs de classification seront impressionnés par la CCAM à l'adresse: 
http://www.ameli.fr/accueil-de-la-ccam/index.php

Repost 0
Published by CHOCS9CUBE - dans sécurité sociale
commenter cet article
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 15:25

Stéphane Gatignon, maire de Sevran (Seine-Saint-Denis), s'est installé avant-hier, 9 novembre 2012, sous une tente devant l'Assemblée nationale, pour faire une grêve de la faim afin d'attirer l'attention sur la situation des villes pauvres.

Stéphane Gatignon s'est dit prêt à rester jusqu'à mardi devant le palais Bourbon et a appelé les parlementaires à "aider ces villes, comme Sevran et ces 100 villes les plus pauvres" afin qu'elles aillent "au bout de leur projet, pour simplement continuer d'exister" alors qu'elles n'ont plus accès au crédit.

Il réclame plus spécifiquement une hausse des enveloppes budgétaires consacrées à la DSU et à la DDU (dotation au développement urbain) réservée aux communes modestes, alors qu'il manque selon lui cinq millions d'euros pour boucler le budget 2013 de Sevran.

Le gouvernement lui répond:
Reuters- Yann Le Guernigou, édité par Guy Kerivel
http://fr.news.yahoo.com/le-gouvernement-r%C3%A9pond-au-maire-sevran-en-gr%C3%A8ve-181133205.html

Repost 0
Published by CHOCS9CUBE - dans Seine-Saint-Denis
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 21:46

Le professeur André Grimaldi expose ses principales propositions pour réformer notre système de santé dans la video suivante

http://www.dailymotion.com/video/xny5he_andre-grimaldi-reformer-notre-systeme-de-sante_news

Repost 0
Published by CHOCS9CUBE - dans système de santé
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 20:33

Conseiller d'Etat, Didier Tabuteau est spécialiste des questions de santé et de sécurité sociale.

Il a dirigé à deux reprises le cabinet de Bernard Kouchner au ministère de la Santé (1992-1993, 2001-2002) et exercé deux fois les fonctions de directeur adjoint du cabinet du ministre des Affaires Sociales auprès de Claude Evin (1988-1991) et de Martine Aubry (1997-2000).

Il a été le premier directeur général de l'Agence du médicament (1993-1997) et a été chargé en 2000 de la préparation de la loi sur les droits des malades.

Il a dirigé la Fondation Caisses d'Epargne pour la solidarité de 2003 à 2010.

 

Il est responsable de la Chaire Santé de Sciences Po.

Il est également professeur-associé et co-directeur de l'Institut Droit et Santé de l'Université Paris Descartes, rédacteur en chef de la revue "Sève, les tribunes de la santé".

 

Didier Tabuteau est cosignataire avec André Grimaldi, François Bourdillon, Frédéric Pierru et Olivier Lyon-Caen du "Manifeste pour une santé égalitaire et solidaire" dont le texte est en accès libre à l'adresse suivante:

http://www.lupusplus.com/AFL+/Accueil_files/Manifeste%20sante%CC%81%20%22Manifsan%22.pdf

 

Il existe plusieurs videos intéressantes de cet auteur dont:

 

 

Ajoutée par echosconferences le 28 oct. 2011

Interview de Didier Tabuteau réalisé par Philippe LEDUC, Journaliste

Repost 0
Published by CHOCS9CUBE - dans sécurité sociale
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 21:50

Frédéric Pierru est un sociologue, chercheur au CNRS, spécialiste des questions de la Santé.

 

On lira éventuellement la synthèse de son livre Hippocrate malade de ses réformes proposée par

Igor Martinache, « Frédéric Pierru, Hippocrate malade de ses réformes »,  

Lectures, Les comptes rendus, 2007, mis en ligne le 26 septembre 2007, à l'adresse:

http://lectures.revues.org/454

 

Il existe plusieurs videos de cet auteur dont la suivante:

http://www.dailymotion.com/video/x5n2so_frederic-pierru-le-trou-de-la-secu_news?search_algo=2

Repost 0
Published by CHOCS9CUBE - dans sociologie
commenter cet article
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 18:00

Une jolie vidéo présentant une unité de stérilisation canadienne avec l’accent.

L’important c’est de ne pas se tromper en montant son petit cabaret ……

 

http://www.youtube.com/watch?v=2yCIe0rUOlA

 

 


 
Repost 0
29 août 2012 3 29 /08 /août /2012 09:58

Introduite en 2004, la tarification à l’activité des Hôpitaux (T2A) qui a remplacé progressivement le financement des établissements de santé par dotation globale, commence à montrer ses limites et effets délétères.

Le Sénat a publié en juillet 2012 un rapport à ce sujet dans le cadre de la mission sénatoriale d’évaluation et de contrôle de la sécurité sociale (Mecss) :

« Le financement des établissements de santé : refonder la tarification hospitalière au service du patient »

 Rapport d'information n° 703 (2011-2012) fait par MM. Jacky LE MENN et Alain MILON

 

Ce rapport est accessible à l’adresse suivante : http://www.senat.fr/commission/soc/rapportsMecss.html

 

La synthèse en quatre pages de ce rapport est accessible à l’adresse suivante :

http://www.senat.fr/rap/r11-703/r11-703-syn.pdf

 

Les principales suggestions des sénateurs sont les suivantes : suspendre la convergence tarifaire entre le secteur public et le secteur privé et reporter à une date ultérieure à 2013 l’extension de la T2A (actuellement appliquée au secteur MCO médecine, chirurgie, obstétrique), au secteur des SSR (soins de suite et réadaptation), aux hôpitaux locaux et à la psychiatrie.

 

Repost 0
Published by CHOCS9CUBE - dans gestion de l'hôpital
commenter cet article
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 23:03

Retour sur les émeutes qui ont ébranlées la France et le monde entier en octobre 2005. Un documentaire de Ladj Ly.
Ladj Ly est un habitant de la cité des Bosquets à Montfermeil.
Pendant plusieurs années, Ladj Ly a filmé et organisé des manifestations
culturelles dans son quartier.
Octobre 2005, bavure policière, émeutes et médiatisation dans le monde entier.

Ladj LY a réalisé un documentaire en trois parties qui permet de comprendre les enjeux de notre territoire.

Nous importons la première partie de ce documentaire, vous retrouverez les deux autres sur Dailymotion

 

 

lin
k

 
Repost 0
Published by CHOCS9CUBE - dans sociologie
commenter cet article

Présentation

  • : CHOCS9CUBE
  • CHOCS9CUBE
  • : Le blog du collectif hospitalier pour l'optimisation concertée des soins dans le bassin de vie Montfermeil/ Clichy sous bois , "CHOCS9 cube" est né. CHOCS9cube est une association loi de 1901 dont l'ambition est de mettre en commun toutes les intelligences, sensibilités, imaginations, connaissances et énergies de notre territoire pour soutenir l'hôpital de Montfermeil
  • Contact

Recherche

Articles Récents

Liens